lundi 29 juillet 2013



-Can't stop the house
By Thompson & Lenoir



La house, c'est un peu mon péché mignon.
C'est le genre de son qui me fait danser avec pèche et avec le sourire.
Ici, les voix font très oldschool, et ça défonce.
Elle cris que personne ne peut arrêter la house, et putain qu'c'est vrai ! 
Style de musique vieux comme le monde et pas finit de disparaître.

C'est un courant musical né vers 1980 à Chicago. Son nom vient du Warehouse, un club à Chicago.
La house est constituée d'un rythme minimal, d'une ligne de basse proche du funk, à ceci s'ajoute généralement, ou plutôt très souvent, des voix, samplées ou non.

Mais même si la house est née à Chicago, la ville de New York a rapidement commencé à en balancer aussi, particulièrement du garage, house vocale héritière du disco.
Détroit à développé par la suite, en parallèle, la techno







"It's the only sound 
That makes me move
It takes me high"



-After the laughter comes tears
By Wu Tang Clan


Un remix du morceau mondialement connu de Wendy Rene "After the laughter comes tears" par Wu Tang Clan ça claque grave.

Wu Tang Clan c'est un collectif d'artistes américains de hip-hop qui sont tous entrés dans la culture oldschool de celui-ci. Groupe crée bien entendu pendant les meilleures années hip-hop : 1990

Ils sont neuf et vous les connaissez sûrement (du moins quelques uns!) : 

RZA ; Method Man ; Ghostface Killah ; Raekwon ; Ol' Dirty Bastard ; GZA , Inspectah Deck ; Masta Killa ; U-God





jeudi 20 juin 2013

NEWS



Pardonnez mon absence qui fût pas mal longue, mais je passais mon BAC autant vous dire que j'ai passé ma semaine enfermée à bûcher la Chine et le monde, la gouvernance en France et tout autre sujet aussi soporifique les uns des autres...

Enfin bref, aujourd'hui j'ai le sourire jusqu'aux oreilles car pour la toute première fois de ma vie j'ai gagné un concours.... Celui de la DRAFT !





C'est une soirée de 24h qui a lieu de Samedi 7h00 à Dimanche 7h00 et j'ai gagné deux places gratis !

Du bon son, une bonne ambiance, retrouvons-nous là-bas !!


Vous allez pouvoir vous déchainer sur :


-SOLIMAN : Hang on







-LOUCA : Give Me Some






-THE WELDERZ : Arlequin





Et plein d'autres dj's amateurs...

3 salles, 1 terrasses, pour 7 genres de musiques différentes, ça paraît ambitieux, je suis pressée de voir ce que ça donne !

Un conseil : prévente obligatoire ou vous risquez de rentrer chez vous sans avoir vu la couleur d'un de ces artistes ! 





vendredi 7 juin 2013



-You ft. Sanna Hartfield
By STWO


Bon vous voulez mon gros coup de coeur du mois ?
Cette pépite musicale me fais rêver.
C'est pas n'importe quelle chanson girly, non, non.
C'est d'une douceur eclatante, c'est une voix limpide, et une mélodie rythmée mais traînante à la fois..

Puis lorsque les voix s'arrêtent, qu'elles semblent s'envoler, viens une partie musicale totalement planante. Et c'est pour ce genre de son (ça commence à 2:40 exactement) que j'aime la musique. Concrètement. 





-He so crazy
By Wbeeza



De la slow house british avec une voix sexy ça vous dis ?

C'est l'heure de se laisser porter par Wbeeza.
Ce mec est un Roi.




dimanche 2 juin 2013



-"FACES LOOK UGLY WHEN YOU'RE ALONE"


-Can't Believe
By The Mekanism

Gros gros track, The Mekanism m'ont fais voler à la Sira à Asnieres lors de la Maggindustry
C'est puissant, ça coule de source pour un dimanche soir.

Des voix traînantes sur une rythmique envoutante, vous-même vous savez à quel point c'est un combo exaltant.

The Mekanism ou l'un des maestro de la House music ! 





Et celle-là dit : "Allez les gars, c'est l'after, tout le monde à poil et on se caresse !"





-Missing Love
By The Mekanism











-La Playa
By La Clinique & Doc Gyneco


Comme je vous l'ai dis, je suis une vraie chieuse question rap français. 
Mais là...cette instru planante et ce flow poignant avec certes des punchlines de beauf, mais allez, qu'est-ce qu'on s'en fous quand ça donne un résultat pareil ?
Et puis, la première fois que je l'ai entendu j'étais ..sur la plage, bien sûr.
Une nuit étoilée, des potes, et un gros Doc feat La Clinique : cocktail explosif de saveur !





-At Birth 
By James Blake

James Blake c'est un grand artiste. 
Compositeur de musique électronique britannique, il est considéré comme un pionnier du mouvement post-dubstep. MAIS ATTENTION, James Blake est toujours étrangement associé à ce type de musique qui a conquit la terre entière mais qui nous a vite emmerdé, nous autres passionnés de musique.
En effet, si vous aussi, vous êtes dans mon cas, à avoir été fada de la dubstep puis avoir finit par la haïr  à un tel point qu'en entendre devient supplice, alors vous apprécierez à coup sur James Blake, car ca n'a, mais absolument rien avoir, avec les Skrillex, Noisia, Zeds Dead et j'en passe...

ENJOY


C'est un plaisir pour vos oreilles, et cette musique vous fait passer un instant aussi doux qu'à votre naissance. 
At Birth, de James Blake.


-Parasol
By Nicolas Jaar & Soul Keita

Intelligence + musique = Nicolas Jaar.

Gros track oublié, de Mr Jaar, complètement fumant ! 

Bon on est que dimanche alors doucement ca peut provoquer des spasmes chez certains ou des apéros aigus chez d'autres!




-Lose It
By Tommy Rawson


Pour un label du tonnerre, voici un son qui décharge.
C'est exotique et très rythmé, ça m'a ambiancé toute la soirée alors enjolivez votre branlette dominicale à l'aide du label Local Talk qui continue de nous enflammer. 

mercredi 29 mai 2013


-QUASIMOTO


-You Give Me Something
By Jamiroquai


Jay Kay.
Mais par où commencer ? Sa voix ? Son groupe ? Son talent ?

Le nom du groupe, Jamiroquai, peut être décomposé en deux parties. 
La première "Jam" est un terme de jazz qui fait référence à l'improvisation musicale.
Le second "Iroquai" fait référence à une tribu amérindienne : Les Iroquois.

Trouvez moi LE connard qui n'aime pas Jamiroquai car c'est purement inhumain.

En tout cas ce morceau m'hérisse les poils tellement il est d'une douceur succulente. 

jeudi 23 mai 2013



-Bonnie & Clyde
By Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot


Aujourd'hui, nous célébrons la mort des deux criminels Bonnie Parker et Clyde Barow, mort le 23 Mai 1934, abattus par la police en Louisiane.





Bonnie Parker et Clyde Barrow sont deux criminels américains qui étaient spécialisés dans l'attaque à main armée de banque et on estime qu'ils ont tué environ douze personnes.

BONNIE PARKER

Bonnie Parker est née en 1910 au Texas. C'est une très bonne élève, et à l'âge adulte son goût pour l'écriture se traduira par l'écriture de poèmes tel que "Le Trail End" connu maintenant sous le titre de "The Story Of Bonnie And Clyde"
Bonnie finit par rencontrer, lors de sa deuxième année de lycée Roy Thornton. Ils abandonnent l'école et se marient en 1926, six jours avant les 16 ans de Bonnie.
Leur mariage prend fin lorsque Thornton est incarcéré pour braquage de banque à main armée. Ils ne divorcèrent jamais et ne se revirent jamais. Bonnie porte d'ailleurs toujours son alliance lorsqu'elle meurt en 1934/


CLYDE BARROW

Clyde Barrow, lui, est né en 1909 au Texas dans une famille nombreuses de paysans démunis. Ils vivent dans une roulotte et sont donc très pauvres.
Clyde est arrêté une première fois pour avoir échappé à la police suite à une confrontation à propos d'une voiture qu'il a louée mais jamais retournée.
Il est arrêté une deuxième fois accompagné de son frère Buck pour avoir volé des dindes.
Durant les années suivantes, Clyde continue de commettre de nombreuses attaques à main armée, fracture de nombreux coffres-forts, dépouille des magasins et vole des voitures.
En prison, Clyde bat à mort un autre détenu l'ayant agressé sexuellement à plusieurs reprises. C'est son premier meurtre.

Après sa libération, Clyde vole une voiture avec l'aide de Bonnie. Ils sont poursuivis par la police. Bonnie parvient à s'échapper mais Clyde, arrêté, doit retourner en prison.

À son retour, le duo mène un petit groupe de criminels dont font partie à contrecoeur Buck, le frère de Clyde, et son épouse Blanche. Ces derniers sont pris dans un assaut de police alors qu'ils séjournent avec Bonnie et Clyde en simple visiteurs. Leurs photos et affaires personnelles ayant été abandonnés dans la fuite, la police les identifie et les assimile au groupe de criminels. Buck et Blanche sont donc contraints de prendre la fuite jusqu'à l'exécution de Buck par des policiers et l'arrestation de Blanche.

Bonnie et Clyde tuent deux jeunes policiers au Texas et un autre représentant des forces de l'ordre cinq jours plus tard dans l'Oklahoma.

MORT

Au terme d'une période d'enquête menée par le FBI, Bonnie et Clyde sont abattus le 23 Mai 1934 par la police du Texas, près de leur planque en Louisiane.

Le meurtre des deux jeunes policiers précipite la décision de capturer le couple de truands morts ou vifs. La police s'est informée que Clyde s'apprête à braquer une banque près d'Arcadia en Louisiane et décide de tendre une embuscade sur l'itinéraire menant à la ville.
Les policiers s'installent à 2 heures du matin dans les fourrés de part et d'autre d'une route déserte en guettant la Ford V8 volée que Clyde conduisait.
À 9 heures, les six policiers, proches de l'abandon aperçoivent au loin la Ford roulant à toute allure. Dès que Clyde est identifié, les agents ouvrent le feu sur la voiture qui dérape sur le bas-côté.
Clyde étant un tireur hors-pair, les policiers craignent qu'il parvienne à saisir son arme, donc ils s'extraient de leur planque pour cribler la voiture de balles.
130 impacts ont été dénombrés.
Clyde meurt sur le coup d'une rafale en pleine tête.
Bonnie n'est pas tuée immédiatement ; les officiers rapportent avoir entendu un long cri féminin horrifié venant de la voiture.
Les policiers ont utilisé des pistolets mitrailleurs et des fusils à pompes dont ils vidèrent les chargeurs.
Le silence revenu, les policiers s'approchent de l'épave de la voiture pour constater la mort de Bonnie et de Clyde.

Les deux amants sont enterrés séparément, contrairement à leurs voeux. 




mardi 21 mai 2013

WEATHER FESTIVAL






Je reviens d'une longue, très longue journée-matinée-soirée.
En effet, comme vous devez surement le savoir, le "Main Event" Parisien était ce week-end : La Weather.
18 heures de son, plus de 10 000 personnes au Palais des Congrès à Montreuil ça fait rêver hein?
Bah je peux vous dire que j'ai kiffé, mais j'ai kiffé !!!
Plus de 65KW de son, je sais pas si vous réalisez à quel point ca vibrait dans le Palais!

Des artistes de folie, tous les grands de la techno étaient là pour faire jouir nos oreilles...et ils l'ont fait !
Ca pour du vrai son, s'en était !


J'ai malheureusement raté de peu Marcel Detmann car je suis arrivée à 16 heures seulement et le temps de faire la queue pour les vestiaires...pour les jetons...etc on en rate quelque peu ! (je suis quand même partie à 5h30)

Nina Kraviz : Comme d'habitude, elle envoie du très très lourd...et avec classe. (Le mythique Ghetto Kraviz bien sûr)








(© Alban Gendrot )



Margaret Dygas : Vous n'imaginez même pas la claque qu'elle m'a mise!



Obinhs Groove - Margaret Dygas



















(© Alban Gendrot )


DVS1 : Finis de rigoler. Place au sérieux.


DVS1 - Break Away





(© Alban Gendrot )



Polar Inertia :  Très bon live, progressif, et les montées très appréciables. Plus mental que les autres, plus planant, et assurément tout aussi kiffant pour qui sait écouter !!







Chris Liebing : Chris Liebing quoi.










(© Alban Gendrot )



Zip : Toujours une grosse perle en live !


Copacabannark - Bagne






(© Alban Gendrot)



Len Faki : C'est finis pour nous. Len Faki m'a fait vibrer dans tous les sens, m'a propulsé au septième ciel, m'a éclaté tous mes neurones pour finir par me retourner le cerveau...CHAPEAU !!!!!! 




Len Faki - Death By House












Len Faki B2B Polar Inertia : Putain d'infarctus !





Après les +, viennent les - .

Parce qu'autant être honnête, il y a eu pas mal de merde.
Je me doutais que tout allait être organisé pour nous faire raquer un maximum, mais à ce point...!
C'était le business avant tout, et ça s'est senti très rapidement.
Je me fais une joie de partager l'article d'une des nombreuses clubbeuses présentes à la Weather car c'est un article d'une vérité presque étonnante.

"Les boissons sont chères, 4 euros pour 20 cl de coca avec 3 glaçons." : Pour ma part je ne me suis contentée que d'eau mais....

"La bouteille d'eau est à 3 euros et d'un coup il n'y en a plus, puis on en retrouve et c'est la seule eau potable que les 13 000 personnes attendues pour 18 heures de son non-stop, pourront obtenir, en échange de 3 euros ! Les fontaines d'eau "non potable" placées à côté des sanitaires sont vides à minuit" : Non potable ? En plein Montreuil ? Et ils nous ont pris pour des cons aussi? Une fois vides, les gens sont devenues identiques à des animaux, et je ne vous mens pas, j'ai vu une fille filer des kick et des droites dans la fontaine tellement elle était assoiffée!

"13 000 personnes venues écouter de la techno pendant 18 heures, avec sans doute une bonne moitié d'entre eux, sous l'effet de drogues diverses, dans un espace immense où l'aération n'est pas. La condensation y est telle que des gouttes tombent du plafond et le sol ressemble à une énorme flaque." :
Je précise, flaque composée d'un mélange de sueur condensée, de boue, de vomis, de bière et de toute sorte de liquide fabuleusement repoussant dans lequel nous avons été obligé de nous asseoir faute à un Chill-out composé de 3 sièges où les gens s'entassaient dessus lamentablement.

"Aucun accès à l'air libre n'est envisageable et la sortie définitive après 20h. Le coin fumeur à l'intérieur est vide parce qu'on fume partout. Il fait 30 degrés et on avait pas sué comme ça depuis bien longtemps!" : La rédactrice de cet article doit surement être une non-fumeuse car pour prendre la défense des...allé, 10 000 fumeurs présents, le fumoir faisait la taille de ma chambre, ambitieux pour 13 000 personnes attendues!

"Parce que tu n'es pas fatigué, que tu ne transpires pas et que tu n'as pas soif, le Main Event respecte les conditions de sécurité et sanitaire d'accueil de public. L'eau en libre service est introuvable (ce qui, je tiens à le préciser, est absolument interdit.). Tu es déshydraté ou le portefeuille vidé. Heureusement tu es clubber parisien averti, ou, tu es parti" : Et oui, j'ai dépensé 20 euros, ou peut-être plus, en flotte, j'ai rien pissé, j'ai tout sué !! 




13 000 personnes, 18h de son non-stop, une ventilation presque inexistante, aucun accès sur l'extérieur, pas de salle de repos, de l'eau non potable et une très belle programmation, pour la modique somme de 37,80 euros. Petit calcul rapide : 10 000 personnes à 37 € l'entrée = 370 000 €, une dépense moyenne par spectateur de 15€ sur place (vestiaire, boissons, nourriture, eau) soit 150 000€, et rien qu'en eau, à 1 bouteille achetée par personne, 30 000€....


"Comme quoi, il y a deux sortes d'organisateurs de rave, les bons et les mauvais, les passionnés et les businessmans !"

SCANDALE :

Sous couvert d'organiser un rassemblement digne des plus grands rassemblements européens en matière de musique électronique, le Main Event du Weather Festival nous a vendu un événement où chacun de nous était un consommateur heureux de se la prendre bien profond parce qu'il vient voir les grands maîtres de la techno. Elle est bien loin la base idéologique des rave-party, le refus des valeurs mercantiles du système. On notera qu'il reste tout de même la transcendance à travers la musique, grâce aux DJs et au public. 


Merci à Len Faki pour son set incroyable qui nous a permis de repartir le sourire aux lèvres et les jambes en coton, après 18 heures de son."


CONCLUSION : J'ai passé une putain de "soirée".
13 heures environ à me faire bousculer par ce système son de fou furieux et ces maîtres de la techno.

MERCI












mardi 7 mai 2013



Her balloon popped

-Down The Line (It Takes A Number)
By Romare

Romare c'est toujours un peu chelou, même parfois un peu crade.
Mais c'est sa marque de fabrique et on aime particulièrement cela.
Pas besoin de m'étaler sur cet artiste indéchiffrable et aussi peu connu que Romare.
À vous de découvrir ses bruitages space, ses voix étranges, et cette musicalité...planante et intriguante. 
C'est fou !




-Rio
By Theophilus London ft. Menahan Street Band

Morceau qui vient de se propulser dans toutes les stations de radios et écouteurs/casques et qui fait vraiment kiffer.
Theophilus London c'est un rappeur américain qui vient de Brooklyn.
D'après les critiques son genre se rapproche de la pop-soul, du post-punk, de l'electro et du RnB contemporain.
Ses influences incluent Michael Jackson et Prince..
C'est vraiment cool, et ça se passe à Rio de Janeiro !

Écoutez cette douceur !








-Food For Thought
By UB40


Parce que l'été arrive et que cette chanson me propulse au septième ciel.
Parce que c'est doux, tellement doux...
Et parce que surtout je l'avais oublié, rejeté, abandonné de mon existence, une chanson si agréable !
Pour rattraper tout ce temps gaché entre elle et moi j'ai décidé de la poussé à fond dans ma baraque, me poser sur ma terrasse, et fermer les yeux sur cette douce mélodie.

UB40 c'est du reggae...BRITANNIQUE (oui ils sont vraiment fort dans tous les domaines musicaux).
C'est l'un des groupes ayant reçu la plus grande diversité d'influences, irlandaises, galloises, écossaises, africaines et bien sûr jamaïcaines.

Pourquoi "UB40" ? Cela fait référence à un formulaire britannique de demande des droits au chômage (UnemploymentBenefits), étrange oui, mais ca le fait, donc on s'en fous.

Leur style musical est unique et qu'est-ce qu'on aime ce classique.









lundi 6 mai 2013


-Au Seve
By Julio Bashmore


C'est de la tech et de la house, pourtant ce n'est pas de la tech'house.
Julio Bashmore fait encore du bien à nos oreilles après Into the Valley.
Oooh baby!


-Luck Of Lucien
By A Tribe Called Quest

Un titre dédié à Lucien, un des premiers frenchies à faire la connexion entre les scènes hip-hop US et françaises. 
C'est un peu grâce à lui qu'on entend du gros A Tribe Called Quest sur Nova par exemple.
On les aiment putain !


-Walk On By (St Etienne Remix)
By El Perro Del Mar  

St Etienne apporte le glaçage pop final de "Walk On By" de ce faux groupe espagnol El Perro Del Mar mais tout à fait suédois(e). Aussi bon qu'un eskimo en été. 


-Just The Two Of Us
Grover Washington Jr.

Oui archi connu et blabla mais que dire de mieux, QUE DIRE DE MIEUX que cette douce caresse qui nous fait voler sous le tendre bruit de la pluie ?
Rien.